Les hommes, indispensables?

Tout le monde vous le dira, y compris et surtout les conservateurs et autres adeptes du gay-bashing: la famille, c’est un homme, une femme et des enfants, point. Seulement voilà, l’homme est il vraiment indispensable?

Où est Charlie, mais sans les rayures...

Tanja Schwander et ses collègues de l’Université Simon Fraser à Burnaby, au Canada, se sont penchés sur le problème, en s’intéressant aux phasmes, vous savez, ces insectes que l’on a du mal à distinguer dans leur habitat naturel…

Toujours  est il que chez ces délicieuses créatures, une petite portion d’oeufs non-fertilisés peuvent éclore. Et lorsque les hommes sont absents, cette proportion augmente, affirme l’équipe de chercheurs. Mieux, lorsque les hommes se font rares, non seulement la proportion de  parthénogenèse (c’est à dire la proportion d’individus se reproduisant de façon non sexuée) augmente exponentiellement, mais aussi la proportion de femelles parmi les naissances. De quoi aboutir vers une société entièrement féminine. Et qui risque de s’ennuyer un peu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :