Faites confiance au Spore Railway Express!

Parfois, certains scientifiques ont des idées étranges. Tellement étranges qu’elles suscitent même la moquerie. C’est le cas de l’histoire que nous allons écouter aujourd’hui.

Elle commence donc par une idée étrange, celle d’un groupe de chercheurs japonais: mettre un champignon, en l’occurrence le Physarum polycephalum, avec une source de nourriture, à l’entrée d’un labyrinthe. En guise de carotte, une autre source de  nourriture. Après avoir laissé le champignon envahir tout le labyrinthe, on place cette deuxième source, et on observe le résultat huit heures plus tard. Si cela leur a valu le prestigieux IGnobel (au même titre que la fameuse étude montrant que les vaches qui ont un nom donnent plus de lait que les autres), les resultats restent très visuels…

Finalement, ils s'en sortent assez bien (les deux sources sont indiquées par les triangles jaunes)

Vous me direz, c’est assez facile: on a que deux sources de nourriture. Dans la vraie vie, le champignon vit dans une sorte de supermarché. Alors nos japonais ont décidé de complexifier un peu les choses dans une nouvelle étude, avec cette fois de nombreuses sources de nourriture.

Et comme les nippons gardent ce petit côté nationaliste qui les rendrait un peu gênant s’ils n’étaient pas aussi kawaii, ces sources de nourritures ont été placées de sorte à imiter la région de Tokyo, avec ses différentes villes. Et le résultat est assez surprenant:

La comparaison avec le réseau ferré de Tokyo: en A), le résultat en l'absence de lumière, qui résulte d'une exploration régulière de tout le territoire, à la recherche de nourriture, en B), la croissance a été réduite pour coller aux contraintes de population, le champignon poussant dans les endroits sombres, en C) le réseau formé et en D) le réseau de Tokyo (E) et F) consistent en des analyses plus poussées).

Le champignon parvient donc à une forme qui ressemble très fortement au réseau ferré de Tokyo. Peut-être y verra t on là un nouveau moyen de concevoir les villes et les moyens de transport, qui sont finalement régis par les même contraintes: assurer un lien entre les différents points importants (source de nourriture ou de résidence, commerce, industrie, travail, famille, patrie) d’une même zone géographique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :