Un nouveau pas en avant pour l’ordinateur quantique.

Le joujou qui fait fantasmer tous les technophiles de la planète, ce n’est bien évidemment pas l’Ipad, mais la prochaine évolution de l’informatique: l’ordinateur quantique.

Le principe de ce calculateur repose sur la manipulation de qubits (ou bits quantiques). Un ordinateur classique gère l’information sous formes de bits, qui peuvent être sous deux états différents (généralement appelés 0 et 1). Le qubit, lui, a le particularité d’avoir également deux états (notés en général |0> et |1>), mais d’obéir au principe de superposition: le qubit sera en fait dans une superposition des deux états. L’avantage d’un tel ordinateur est que sa puissance augmentera de façon exponentielle avec le nombre de qubits qu’il peut traiter, et non plus de façon linéaire.

Sur le papier, cela ouvre de nombreuses perspectives, mais où en est on?

Avec un mot comme "qubit", je suis sur que vous vous attendiez à autre chose.

Un premier pas a été fait en juin 2009, quand une équipe de l’université de Yale publiait dans la prestigieuse revue Nature une lettre annonçant la réalisation d’un « ordinateur » à 2 qubits. Puis une équipe de chimistes d’Harvard utilisait des photons pour calculer l’énergie d’une molécule d’hydrogène. Une équipe du NIST montrait également comment manipuler des qubits individuellement, avec pour base des atomes de rubidium piégés par des moyens optiques.

Et grâce à l’équipe du Pr. J. Petta, à Princeton, un autre défi technique semble en passe d’être maîtrisé. Dans un article publié dans Science, il explique comment grâce à de minsucules électrodes il arrive à manipuler l’état quantique d’un électron, sans toucher aux électrons environnants. Il ouvre ainsi la voie à de nombreuses applications de spintronique, où l’on ne s’intéresse plus aux électrons mais à l’état de ceux-ci, et, pour le sujet qui nous concerne, à l’utilisation d’électrons comme qubits pour des ordinateurs quantiques.

Bien entendu, nous n’en sommes qu’aux prémices de cette technologie prometteuse, il faudra attendre quelques temps avant de voir les modèles expérimentaux dotés d’un écran tactile.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :