En attendant le week-end…

Bientôt le week-end, et surtout, bientôt les vacances… Alors, pour patienter un peu, si l’on se demandait un peu quel est l’effet de ces vacances sur notre état d’esprit? Et sur notre état d’esprit au retour, une fois que le quotidien a repris ses droits?

Ce sont, entre autres, les questions auxquelles tente de répondre Jeroen Nawijn (ah, la joie des consonnances bataves) de l’Erasmus University de Rotterdam dans un article à paraître dans la revue Applied Research in Quality of Life. L’article se focalise sur les effets des vacances sur le bonheur des vacanciers, et sur l’effet du voyage (rappelons le, vacances ne rime pas forcément avec voyage, surtout dans la langue française). L’étude a donc porté sur 1500 Bas-Paysans, dont 934 sont partis en vacances pendant la durée des recherches.

C’est sans grand étonnement que l’on apprend que ceux qui se préparent à partir en vacances sont plus heureux que ceux qui n’en prennent pas, sans doute par anticipation. En revanche, il n’y a pas d’effet notable sur ceux qui reviennent d’un voyage, sauf si celui-ci s’est montré particulièrement relaxant. Et dans ce cas, les effets sont particulièrement visibles les deux premières semaines suivant le retour, et totalement indécelable après huit semaines.

Pour le chercheur, l’effet des voyages s’explique par l’habitude de revenir au travail dès la fin du voyage, et se replonger dans la routine de façon assez abrupte. C’est cette transition brutale qui perpétue l’éventuel stress lié au voyage par celui du quotidien.

L’auteur tire donc plusieurs conclusions. Tout d’abord, il conviendrait que les agences de tourisme proposent des voyages les plus relaxants possibles, les moins stressants, ou que les travailleurs pensent à cet aspect de leur voyage en le préparant. Comme l’effet s’estompe assez vite, deux périodes de vacances un peu plus courtes sont plus profitables pour le bonheur du prolétaire travailleur qu’une seule de plus longue durée. Mais cela suppose aussi que le système scolaire, dont sont dépendants beaucoup de parents, soit plus flexible.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :