Le travail dans la joie et la bonne humeur.

Si de nombreuses entreprises interdisent les accès à Youtube ou à Facebook, c’est parce que ces sites peuvent distraire le bon employé de sa prestigieuse tâche. Car pendant que le travailleur s’esbaudit devant la vidéo d’un chaton qui se blottit dans un carton, ou qu’il apprend qu’un ancien ami de la 5eC qu’il n’a pas vu depuis dix ans a décidé de manger des brochettes, il ne travaille pas : la productivité est en danger. Vraiment?

Bien évidemment, un employé qui ne fait rien d’autre que procrastiner grâce au web ne sera pas productif, mais cela ne signifie pas que toute forme de distraction au travail soit à proscrire. En effet, il semble que l’effet d’une vidéo ou d’une chanson puisse être bénéfique du point de vue de l’employeur. C’est ce que semble indiquer une étude canadienne parue dans Psychological Science en tout cas.

Les chercheurs ont en effet cherché à mettre en évidence l’influence de l’humeur sur la capacité à innover et à apprendre. Pour cela, il fallait d’abord trouver un moyen de changer l’humeur des sujets. Pour cela, un ensemble d’une vidéo et d’une chanson a été choisi pour chaque état, avec par exemple du Mozart ou un bébé qui rit pour rendre les cobayes plus heureux, ou un titre extrait de la liste de Schindler et un extrait de reportage sur une catastrophe naturelle pour les déprimer (ils ne devaient pas avoir les droits pour un bon vieux Sochaux-Nancy des familles).

Ensuite, il fallait trouver une tâche à leur faire faire. Pour cela, on leur a demandé de trier des images fabriquées par ordinateur (un ensemble de lignes construit à partir d’un filtre de Gabor) en deux catégories, « A » et « B ». Cela sans connaître la règle : c’est au sujet de la découvrir, à l’aide de symboles lui disant si chaque tri est correct ou non. Ainsi, on peut tester la capacité des sujets à innover et à inventer des règles plausibles de classement. Au final, leurs résultats montrent que les sujets « heureux » se débrouillent mieux que les autres.

Résoudre des problèmes originaux peut donc être facilité par l’humeur dans laquelle on se trouve : un extrait de Vidéo-Gag pourrait donc presque servir d’échauffement avant d’attaquer une demie-journée productive, après éventuellement une bonne sieste.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :